Cliquez ici pour accéder à la boutique européenne!

Les poils ne sont pas malpropres

Non, les poils corporels et faciaux ne sont pas malpropres. Ils sont présents naturellement sur la peau d’une grande quantité de personnes, et ce, peu importe leurs genres. Ils peuvent pousser sur toutes les parties du corps. 

Les raisons de leur existence sont variées, mais la principale intéressante ici est justement le fait qu’ils aident à protéger certaines zones des bactéries qui pourraient s’y glisser. C’est le cas par exemple pour les poils pubiens, qui permettent de former une barrière naturelle autour des organes génitaux.

Choisir de conserver ses poils n’est pas un signe de laisser aller, tout comme s’épiler n’est pas automatiquement une manière de prendre soin de soi.

Si une personne souhaite garder ses poils, elle a tous les droits de le faire. Il s’agit de son propre corps, et personne ne peut imposer quoi que ce soit à autrui.

Et si au contraire, une personne a envie de retirer ses poils, elle a aussi le droit de le faire. Encore une fois, il s’agit de son propre corps et elle est la seule à pouvoir le gérer comme elle le souhaite. 

Il n’y a pas une option meilleure qu’une autre : c’est juste un choix personnel qui ne devrait jamais être la source de controverse, de jugement et de stigmatisation.

Pourquoi des poils seraient acceptés et même célébrés sur les hommes cis, mais pas sur les autres qui ne s’identifient pas ainsi? C’est ridicule, et ces normes patriarcales sexistes et rétrogrades doivent disparaître.

Dans tous les cas, la seule chose importante est d’effectuer des choix pour soi-même uniquement.

Les poils, ce n’est définitivement pas malpropre, dégoûtant et repoussant.

#30JoursDeFoliesPassagères

Pour lire plus de textes et découvrir toutes les illustrations, consultez la page Facebook et le compte Instagram.