Parce qu’on en a marre de recevoir des dick pics non-sollicitées, de se faire héler dans la rue des paroles qui nous objectifient, de se faire répéter sans cesse que notre existence ne se résume qu’à satisfaire le regard des mecs cishets*.

On n’en peut plus d’être considéré·e·s comme des personnes inférieur·e·s, d’être traité·e·s sans respect, de vos nos corps et nos identités fétichisés, et notre consentement ignoré de tous bords tous côtés.

On est plus qu’épuisé·e·s d’être victimes et témoins, d’agressions verbales, physiques et sexuelles. De cette culture du viol qui met en péril la vie et la sécurité des travailleur·euse·s du sexe. De ces LGBTQIA+phobies* qui sont à la source même de meurtres au quotidien.

Cette masculinité toxique, qui est inculquée dès le plus jeune âge, est dangereuse et nuit à tout le monde. Nous faisons partie de ce système patriarcal qui puise sa fondation dans la haine et l’injustice envers les plus marginalisé·e·s, ce même système qui profite en même temps aux plus privilégiés, c’est-à-dire les hommes blancs cisgenres* et hétérosexuels.

Il est important que tous les hommes, sans exception, apprennent à déconstruire cette masculinité toxique qu’on leur a transmis. C’est en s’ouvrant aux témoignages des personnes stigmatisées, en les écoutant et en effectuant cette remise en question des normes établies que les choses pourront considérablement s’améliorer.

Alors à tous les hommes cis : devenez de vrais alliés. Écoutez, respectez et laissez la place aux personnes concernées. Ces luttes ne sont pas les vôtres à mener de front, mais vous y jouez un rôle plus qu’important. À vous de décider si vous poursuivez votre chemin dans l’ignorance oppressive ou dans la bienveillance inclusive.

*Cishet : cisgenre et hétérosexuel.

Une personne cisgenre est une personne qui s’identifie au même genre que celui attribué à la naissance.

LGBTQIA+ : Lesbienne, gay, bisexuel·le, trans, queer, intersexe, asexuel·le et autres identités.

[Description de l’illustration : Visage centré sur fond bleu pâle avec coupe de cheveux noirs au carré et lunettes de soleil roses. Le texte « Boy » est inscrit sur la lentille gauche des lunettes, et « Bye » sur la lentille droite pour former « Boy bye ».]