Les luttes pour les droits des personnes LGBTQIA+ doivent cesser d’être exclusivement centrées autour des hommes blancs gays et cisgenres*. Ce sont ceux qui détiennent le plus de visibilité et d’espace pour s’exprimer quotidiennement. Tant au niveau médiatique, qu’au niveau politique et associatif. Comme dans tous les autres aspects de la société, ce sont toujours les hommes cis blancs qui sont le plus représentés.

Les personnes trans, queers et intersexes entre autres, sont invisibilisées et hautement marginalisées. D’autant plus lorsqu’elles sont racisé.e.s et/ou travailleur·se·s du sexe. Elles sont souvent exclues, considérées comme étant trop « différentes », ou au contraire, complètement fétichisées pour leurs identités et/ou leurs apparences hors-normes.

Il y a différentes formes de LGBTQIA+phobies, pas uniquement de l’homophobie. Ces oppressions vécues par certain·e·s s’accumulent et s’imbriquent dans un système hautement nuisible à leur bien-être et leur survie. C’est d’ailleurs le cas pour les femmes trans noires, qui sont victimes de transphobie, de misogynie et de racisme. Leur espérance de vie moyenne ne s’élève qu’à 35 ans, puisqu’elles sont souvent victimes de meurtres violents.

Exiger plus d’espace et de représentation positive pour les personnes trans, queers, intersexes, asexuelles, bispirituelles, non binaires, lesbiennes et/ou bisexuelles ne signifie pas de nier les oppressions vécues par les hommes cis gays. Cela signifie seulement la reconnaissance et la considération réelle des vécus et difficultés de celleux qui sont invisibilisé·e·s.

Cela signifie aussi que les allié·e·s cis et hétéros doivent cesser de s’accaparer ces mouvements sociaux. Iels doivent user de leurs positions privilégiées pour permettre aux personnes LGBTQIA+ de s’exprimer et de militer dans des contextes plus sécuritaires.

Il faut cesser la propagation de la masculinité toxique et du patriarcat. Les luttes doivent être inclusives et menées par et pour toutes les personnes concerné·e·s. Pas seulement par celleux qui ont le plus de privilèges et/ou qui correspondent aux normes sociales.

*Une personne cisgenre est une personne qui s’identifie au même genre que celui attribué à la naissance.