Les discriminations et les violences propagées par les services policiers sont banalisées quotidiennement. Elles sont pourtant très fréquentes puisqu’elles sont liées directement au climat politique et aux oppressions systémiques.

Nous sommes face à une montée radicale de l'extrême-droite partout dans le monde, ce qui constitue une menace réelle pour le bien-être et la sécurité de celleux qui ne sont pas privilégié.e.s : personnes racisées, LGBTQ+, en situation de handicap et/ou touché.e par des troubles de santé mentale, entre autres.

Les dirigeants de plusieurs pays exposent publiquement leur haine et leurs préjugés envers ces personnes, en plus de restreindre leurs droits. Ils favorisent ainsi les agressions physiques et verbales dans toutes les sphères de la société, comme lors des interventions policières.

Nous devons agir pour dénoncer cette brutalité et ces idéologies extrêmement dangereuses.

Ce n’est pas parce qu’un individu arbore sa tenue professionnelle policière qu’il obtient tous les droits sur les vies d’autrui. Ce trip de pouvoir patriarcal doit impérativement cesser pour la sécurité de tous.tes.